Les légumes-graines

Les légumes-graines ne sont guères représentés que par les légumineuses, haricots, pois et fèves, celles-ci offrant l’intéressante particularité de pouvoir fixer et assimiler, grâce aux bactéries vivant sur leur racines, l’azote atmosphérique. De plus, elles en abandonnent dans le sol. Ce sont donc des cultures enrichissantes, et certaines sont cultivées à ce titre comme engrais vert.
- Après la récolte, il faut se garder de les arracher. Mieux vaut les faucher pour laisser un maximum de racines porteuses d’azote dans le sol.
- On les consomme au stade de gousses tendres ou de graines. Les pois et haricots, autrefois exclusivement grimpants, ont donné naissance à des cultivars "nains", qui évitent au jardinier un tuteurage fastidieux. Celui-ci reste cependant nécessaire pour un certain nombre d’espèces méritantes qui n’ont pas encore été "nanifiées". Les pois se tuteurent à l’aide de rames ou de filets, les haricots à l’aide de tuteurs simples - auxquels ils s’enroulent - de ficelles ou de filets. L’inconvénient de ces formes grimpantes est l’ombre qu’elles apportent. Mais on peut contourner cette difficulté en cultivant à leur pied des légumes fragiles, telles les laitues, ou supportant l’ombre, comme les navets.
- Les légumineuses et l’ail, l’oignon, l’échalote, le poireau ont la réputation de se nuire mutuellement. On évite donc de les planter à proximité les uns des autres. Quant à la savoureuse lentille, mieux vaut renoncer à sa culture au potager. Encombrante, elle produit peu de gousses par rapport à la surface occupée, et chaque gousse ne contient que... 2 graines ! Pour cette culture, seuls les agriculteurs et les maraîchers bien outillés peuvent procéder à la récolte.


Articles publiés dans cette rubrique

Haricot

Le haricot est l’un des légumes les plus répandus dans les potagers.