Les légumes-racines

Bien qu’appartenant à des familles botaniques différentes, les légumes-racines ont un certain nombre d’exigences communes. Pour obtenir de belles racines, il convient de préparer méticuleusement le sol. Celui-ci doit être finement émietté, ne comporter aucun caillou ou déchet organique dur. On ne cultive ces légumes que sur fumure ancienne. Si l’on enrichit le sol de fumier ou de compost, il faut les choisir très décomposés et les enfouir à l’automne qui précède la culture. Si l’on n’a pu le faire, il faut recourir au terreau tamisé ou au fumier en poudre déshydraté. Quelle que soit leur famille, les légumes-racines demandent à être bien et régulièrement arrosés. Tout arrêt dans leur végétation se traduit par une qualité médiocre. Les carottes deviennent dures, les céleris, creux et noirs, les radis piquants.
- Un paillis de paille ou de fougères propres se révélera extrêmement efficace pour les jardiniers très occupés. On dispose la paille après la levée. Les radis sont en sillons, on les recouvre à peine de terre, puis on comble le sillon avec de la paille.
- Il faut également veiller à un désherbage parfait avant le semis, en particulier pour les ombellifères (carottes, céleris), très lentes à lever, que les mauvaises herbes peuvent aisément étouffer. Le paillis, dans ce cas, est également un auxiliaire précieux.
- Avec ce type de légumes, il est inutile d’apporter trop d’azote. En revanche potasse et phosphore seront bienvenus.
- Les carottes ont besoin d’être éclaircies, faute de quoi leurs racines, trop serrées, seront maigres. Un "truc" classique de jardinier consiste à les semer mêlés à des radis, à la pousse très rapide. La cueillette des radis provoque un éclaircissage naturel.
- Les légumes-racines n’éprouvent pas "d’antipathies" vis-à-vis d’autres légumes. Une association particulièrement recommandée est celle des carottes et des oignons : chacun de ces légumes repousserait les parasites de l’autre. Quant au navet, il pousse bien dans une ombre légère, ce qui le rend plus doux.
- Dans l’ensemble, ce sont des légumes très faciles à cultiver, à l’exception toutefois du céleri-rave, très exigeant en fumure et en eau.


Articles publiés dans cette rubrique

Pomme de terre

Culture des pommes de terre par l’amateur, dans son jardin.

Topinambour

De la même famille que les Soleils : plante potagère ou plante vivace ?

Carotte

Un sol bien ameubli et riche en engrais complet à dominance potassique convient aux carottes.
Il est recommandé d’enrober les graines au semis avec un insecticide-acaricide.
Carottes courtes : hâtives, semis en février-mars, récolte en juin ; semis en août pour récolte en automne.
Carottes 1/2 (...)