Autres amis utiles

Grenouille, lézard, hérisson, poissons...

Invitez la nature dans le jardin.
Ploc ! Ploc !... A Votre approche, les grenouilles vertes qui prenaient le soleil sur une feuille de nymphéa regagnent les profondeurs du bassin. Dans l’air se poursuit le ballet des libellules. Toujours discret, le rouge-gorge traque les vermisseaux sous les arbustes. Dans le nid caché au creux du lierre l’attendent sa femelle et ses quatre petits...
- Un jardin qui vit est passionnant à observer, été comme hiver !

Il est facile d’inviter la nature dans son jardin. Les animaux sauvages, même les plus courants, manquent de plus en plus d’habitats où se cacher, se nourrir et se reproduire. Ils adopteront volontiers votre domaine si vous aménagez un petit coin en pensant à eux.

Le vieux mur
- Qu’il soit de brique ou de pierre, le vieux mur sera le domaine des lézards et de certains oiseaux, comme le gobe-mouches.
- Plantes poussant dans les fissures :centranthe, orpins divers, giroflée ravenelle, muflier, iris, alysse,arabette, campanule des murailles, saponaire, aubriète, hélianthème, érigeron ...
- Exposition nord : lierre, fougères (scolopendre, polypode ...)
- Au pied, des roses trémières.

Le bassin
- Indispensable à la faune, c’est un point fort du jardin. Étanchez-le avec un liner de plastique adapté. Installer un système de filtration adapté pour garder une eau claire.
Les bords seront en pente douce. Prévoir des paliers pour l’installation des plantes.
- Faune : tritons, grenouilles, crapauds, insectes aquatiques, poissons (carassins, poissons rouges). Ces espèces consomment les larves de moustique.
- Flore : nymphéa, petit nénuphar, potamots, butome, sagittaire, plantain d’eau, pesse, iris faux acore, souci d’eau, etc.

Le tas de pierres
- Entasser les grosses pierres ramassées lors du bêchage, dans un coin tranquille et discret du jardin. Les anfractuosités serviront de gîte à des animaux indispensables à l’équilibre biologique et qui sont passionnants à observer. Ce sont principalement le crapaud, l’orvet, le lézard vert, la couleuvre à collier (inoffensive)

La haie
- La haie peut faire mieux que simplement clôturer le jardin. Si on choisit bien les arbustes qui la composent, elle accueillera la fauvette à tête noire, les papillons, le muscardin (petit loir gros comme une noix), le hérisson, et à bien d’autres espèces animales. S’il y a un noisetier, peut-être un charmant écureuil chapardeur se laissera surprendre...
- Arbustes donnant des fruits (pour les oiseaux et les petits mammifères) : pommier à fleurs, prunier myrobolan, sureau, sorbier, symphorine, amélanchier, noisetier, cotoneaster, pyracantha.
- Arbustes à papillons et insectes butineurs : buddléia, céanothe, rosiers (à fleurs simples), chèvrefeuille, ronce.

JPEG - 74.7 ko
Grenouille verte

Grenouille verte ou grenouille commune
- Elles se nourrissent d’insectes et de petits poissons, d’invertébrés, ainsi que de leurs propres têtards, car elles sont cannibales.
- Les têtards de grenouilles vertes sont entièrement noirs, avec une queue fine.
- Ils se nourrissent de micro-organismes se trouvant dans l’eau et de petites algues.
- Les amateurs de bassins ont très souvent la surprise, un beau matin, d’avoir une pensionnaire clandestine : une grenouille verte, très sympathique tant qu’elle est jeune et petite, moins sympathique en grandissant car elle se nourrit d’alevins et de petits poissons (exclusivement), faciles à attraper dans un petit bassin.

JPEG - 15.5 ko
Grenouille champêtre

Grenouille champêtre ou grenouille des champs
- Elles mangent des insectes, des mollusques (vers…) et des crustacés.
- On les trouve dans les prairies marécageuses, les sous-bois, les landes, les tourbières en fin d’évolution… en bref, là où il y a de l’eau.

Crapaud commun

Crapaud commun ou crapaud vulgaire
- Ils mangent des insectes, des vers, des mollusques, des larves, des limaces et des invertébrés.
- On les trouve sur les bords de mares, d’étangs, dans les zones boisées, les forêts, les plaines, les talus, les haies et même les jardins.

De ces trois amphibiens courants dans nos jardins, le moins gracieux, le plus discret, et le plus utile : c’est le crapaud, il n’y a pas meilleur chasseur de limaces que lui !

Le lézard des murailles

Le lézard des murailles
Habite les vieux murs, les tas de pierres, les rochers, les carrières, les terrils. Se nourrit de n’importe quel type de petits insectes volants et rampants.

Le lézard vert

Le lézard vert
- Se nourrit d’arthropodes (criquets, sauterelles), d’escargot, de lombrics, de souriceaux.

L'orvet

L’orvet
- Se nourrit d’arthropodes, de petits mollusques (limaces...) et de lombrics.

La couleuvre à collier

La couleuvre à collier
- Habite aux endroits ensoleillés à proximité des mares, étangs, cours d’eau lents.
- Se nourrit de batraciens, petits poissons. Les proies sont avalées vivantes.

Le muscardin

Le muscardin
- Pour se nourrir, il cherche surtout dans les broussailles. Il mange surtout des noisettes, glands, graines ou fruits, bourgeons et baies. Il est pratiquement végétarien mais au début de l’été, il mange quelques insectes.

Le hérisson

Le hérisson
- Petit mammifère européen recouvert de piquants, le Hérisson est un animal plutôt nocturne se nourrissant d’à peu près tous les animaux plus petits que lui (limaces, lézards, rongeurs, araignées, chenilles, escargots, vers de terre, petites grenouilles, oisillons...) ainsi que des fruits ou des champignons.


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique