Buis

Buxux

Malgré sa croissance lente, le buis forme de superbes bordures persistantes.
- Le feuillage sombre, persistant et très décoratif du buis, sa résistance aux tailles les plus sévères le destinent souvent à la formation de haies.

Attention !
- La Pyrale du buis recommence à faire des dégâts, traiter d’urgence vos haies et topiaires !

Buis en pot
Le genre compte une trentaine d’espèces d’arbrisseaux ou petits arbres originaires d’Europe, du Bassin méditerranéen et d’Extrême-Orient.
- Les feuilles persistantes, opposées, entières, sont coriaces.
- Les fleurs insignifiantes apparaissent au début du printemps et sont suivies de fruits en capsule.

Fantaisie créée avec du Buis

Buxus sempervirens
- peut atteindre plus de 8 m de haut dans son habitat naturel, les coteaux calcaires, secs et ensoleillés qui vont du Jura à la Provence. Sa croissance est très lente puisqu’un buis de 100 ans n’a guère que 80 cm de tour de tronc. Son bois dur, dense, à grain fin, jaune prend un bel aspect lorsqu’il est poli. On l’utilise principalement en marquetterie et en lutherie.
- Ses feuilles opposées sont coriaces, d’un vert foncé brillant sur le dessus, jaune vert au revers.
- Ce buis a donné naissance à des cultivars à port nain, à forme pyramidale ou à feuillage panaché.
- Zone 5 à 10.

Culture
- Planter en automne ou au printemps, dans un endroit ensoleillé ou mi-ombragé. Toutes les terres de jardin conviennent.
- Si l’on désire former une haie, espacer de 20 à 25 cm des sujets de 35 cm de hauteur. Rabattre les rameaux principaux à un tiers de leur hauteur. Tailler en août-septembre, pour obtenir la forme recherchée.

Multiplication
- En août ou septembre, prélever des boutures de 8 cm, les placer sous châssis froid dans un mélange composé à parts égales de tourbe et de sable.
- Sortir les boutures enracinées en pépinière au mois d’avril suivant, puis les laisser se développer pendant deux ans avant la plantation définitive.

Tailler pour maintenir une forme compacte et naine. Se prète bien à l’art topiaire.

Buxus sempervirens

Toutes les fantaisies sont possibles : j’en ai formé un en spirale, il a 1,50 m de haut.

 !! ATTENTION DANGER !!

Arrivée il y a sept ans en France, la pyrale du buis fait des ravages. Cette petite chenille verte et noire est devenue le fléau des buis. L’insecte originaire d’Asie ravage les jardins en France depuis 2008. La voracité de cette petite bête est impressionnante. Des buis centenaires, ont été dévorés et asséchés en quelques semaines. La pyrale se reproduit jusqu’à trois fois par an, entre le printemps et l’automne.

À Paris, la chenille est déjà dans les parcs. Des bactéries empoisonneuses sont pulvérisées pour stopper le carnage, mais le résultat laisse parfois à désirer. Autre solution : un piège à papillon qui permet de rompre le cycle de la reproduction.

Chenille de la Pyrale du buis

Si on n’est pas contre les insecticides chimiques, n’importe quel insecticide de contact que l’on trouve en jardinerie peut être pulvérisé régulièrement tous les mois, sur les buis, même atteints, afin de tuer les chenilles et permettre aux plants de continuer leur végétation.


Commentaires