Cocotier

Cocos

Le genre compte quelques espèces de palmiers originaires de Polynésie ou d’Amérique du Sud.
Les cocotiers nous rappellent les vacances sous les tropiques.

JPEG - 48.8 ko
Cocotiers en milieu naturel en Martinique

Cocos weddeliana = Syagrus weddeliana=Microcoelum weddelianum, le cocotier nain.
- Ses feuilles légèrement inclinées, finement divisées, sont vert foncé sur la face supérieure et vert argenté au revers.
- Il est très employé dans les garnitures et compositions florales, compte tenu de son port léger et élégant.
- Ce palmier gracile n’atteint guère plus de 2 mètres même dans son habitat d’origine qu’est la forêt pluviale brésilienne.
- Parmi tous les palmiers, c’est avec le Microcoelum qu’on fait les meilleures expériences en hydroculture.

Cocos nucifera se présente sous la forme d’une énorme noix de coco d’où sortent deux ou trois feuilles. Il ne résiste guère plus de deux ans en appartement. On peut, en revanche tenter de l’élever dans une serre.
- Le coco nucifera, la seule espèce indispensable comme plante utile dans ses pays d’origine et y atteignant 30 mètres de haut, n’a de réelles chances de survie que dans les serres chaudes des jardins botaniques sous nos latitudes.
- La noix de coco germée ramenée des Antilles aura besoin de toutes les attentions pour se développer une fois arrivée chez nous.

Noix germée

Le cocos est une espèce de serre tempérée que l’on doit rempoter chaque année au printemps, en avril de préférence, en prenant soin de ne jamais blesser ses racines.
- Le collet de la plante, facilement reconnaissable à son renflement, doit se trouver au niveau du bord du pot, jamais enterré. Il faut tasser assez fortement autour des racines, bien arroser. Ensuite on le fera profiter au maximum de l’air et du soleil, quand la température dépasse 15°C.
- Entretenir une humidité constante et régulière, vaporiser fréquemment avec de l’eau à température ambiante ou veiller à accroître l’humidité atmosphérique d’une autre façon.
- Du printemps à l’automne, fertiliser toutes les 2 semaines avec des engrais pour fleurs.

La multiplication se fait par semis, et dans ce cas, à partir des noix de coco aussi ; jusqu’à apparition de l’extrémité du germe, les graines doivent être placées dans de la tourbe humide, le substrat devant avoir une température de 25°C ; rempoter juste après ; pas facile, en cas d’échec, il vaut mieux alors acheter des noix de coco en germe chez le fleuriste.


Commentaires