Dipladenia - Mandevilla

Dipladenia - Mandevilla

Ce genre comporte 114 espèces d’origine tropicale américaine.
- Les fleurs des mandevillas, extrêmement attrayantes, méritent d’être à portée immédiate du regard, au pied de colonnes ou de treillages, par exemple.

Dipladenia sanderi cerise.

Dipladenia sanderi
- Plante grimpante aux feuilles vert foncé, coriaces, de mars à novembre apparaissent de grandes fleurs roses, rouges, jaunes selon les hybrides.
- Placer Dipladenia à l’extérieur en été, au soleil du matin, pour lui éviter les brûlures du feuillage. Entretenir une humidité constante du terreau en arrosant à l’eau de pluie. Fertiliser 2 fois par mois avec un engrais pour fleurs.
- Pour limiter la croissance en longueur, il est recommandé d’effectuer une taille vigoureuse en automne, après la floraison, car les fleurs n’apparaissent que sur les jeunes pousses de l’année.
- Dipladenia est plutôt frileuse, il est conseillé de lui faire passer l’hiver à l’abri, dans une serre ou une véranda, à 10°C au moins, en l’arrosant peu, juste pour éviter le dessèchement de sa motte.
- Zone 10-11
- La multiplication se fait par bouturage de jeunes pousses au printemps, à l’étouffée et à une température de 25 à 27°C, dans un mélange de sable et de tourbe.

Dipladenia sanderi rosea

Mandevilla suaevolens
- est une liane qui mérite tous les égards des jardiniers. Il s’agit d’une plante volubile et ligneuse à feuilles opposées ovales, pouvant s’élever à 5 ou 6 m de hauteur.
- Ses inflorescences, des cymes de fleurs blanc pur, en tubes étalés à leur ouverture exhalent un parfum jasminé délicat. Elles s’épanouissent de juin à août.
- Il est nécessaire que le sol soit maintenu sec pendant la saison froide, sinon il vaut mieux hiverner la plante en pot à l’abri.
- Zone : 10-11.

Mandevilla suaveolens


Commentaires

Logo de Pycris
dimanche 2 octobre 2016 à 19h19 - par  Pycris

Bonjour,

Je connais le climat de La Réunion , aucun problème , votre Mandevillia s’y portera comme un charme, il faut penser à l’arrosage, c’est tout !

S’il devient trop long, il suffit de le tailler 😊

Logo de Olivier
jeudi 29 septembre 2016 à 06h56 - par  Olivier

Bonjour. Est-ce que cette plante peut être cultivée dans un climat chaud comme à La Réunion ? J’ai acheté plusieurs outils comma une tournevis sans fil, une perceuse...etc chez www.sav-pem.eu et j’ai réussi à me créer un tout petit jardin à l’arrière de ma maison et je voudrais y faire pousser cette liane. Merci d’avance pour vos conseils. Bonne continuation.

Logo de Michel Rohan
dimanche 13 octobre 2013 à 10h22 - par  Michel Rohan

Le dipladenia deep red est bien une plante grimpante, mais il faut l’aider à grimper. D’abord vous devez mettre un treillis ou de fines tiges de bambou verticales en arrière plan. Une jardinière treillis conviendra très bien. Repérez les tiges grimpantes, attachez-les avec du raffia. Vous ne pouvez pas vous tromper, elles sont fines et longues. Dès lors, le dipladenia peut grimper très vite. Mais plus il va grimper, plus il va devenir beau et plus la mise à l’abri l’hiver posera problème. Il faudra couper tout ce qui a grimpé dans l’année pour rentrer vos dipladenia. Si vous utilisez des jardinières, je vous conseille de les planter dans de grands pots en terre que vous mettrez dans vos jardinères, quitte à les recouvrir de terre pour qu’on ne les voit plus. Quelques photos sur mon site.

Site web : Dipladenia
Logo de philantrope
lundi 6 mai 2013 à 23h17 - par  philantrope

bonjour est ce que le dipladenia deep red est aussi une plante grimpante.Car le pépiniériste m’a dit que c’était plutot une plante qui s’étalait.Merci d’avance de votre réponse.

Logo de Jean
dimanche 16 septembre 2012 à 15h36 - par  Jean

Votre approche du jardin est claire et... "simple" ! Merci donc de la partager avec nous !

hotel corses

Je me baladais l’autre jour sur hotel corses et je suis tombé sur un article sympa : "hotel corses". Je vous laisse l’adresse, c’est hotel corses. Il y a d’autres trucs à voir tout dans la précision. A connaitre pour organiser vos vacances.

Logo de Argyle
mardi 11 septembre 2012 à 16h24 - par  Argyle

Je désirerais pouvoir exposer les choses aussi clairement que vous.

meilleure mutuelle dentaire

Votre complémentaire santé forum mutuelle - compagnie d assurance - assurances - mutuelle dijonnaise

Logo de Adèle
mardi 11 septembre 2012 à 13h52 - par  Adèle

J’en ai planté, bichonné, rien a faire, elle se font dévorer a chaque fois par je ne sais pas quoi.
Quelles solutions ?
Adèle

Pour louer en Guadeloupe

Location bungalow Guadeloupe

location à la Guadeloupe

Venez passer un séjour de rêve en guadeloupe dans un bungalow en bois
Logo de Ingebretsen
jeudi 19 juillet 2012 à 11h47 - par  Ingebretsen

Je suis totalement séduit je ne vois pas ce que l’on pourrait dire de plus.

tarifs mutuelle


Votre mutuelle comparatif via une meilleur mutuelle santé - comparateur mutuelle santé - comparatif mutuelle complémentaire - comparatif mutuelle entreprise

Logo de Matthew
mardi 27 mars 2012 à 23h53 - par  Matthew

Cette chronique a-t-il fait le tour du web. Pourquoi j’exprime ca ? Car pour moi cette article est ultra

voyage tout compris

Fonder un ravissant voyage la reunion

Vacances aussi un voyage las vegas mais encore un voyage dubai egalement un voyage jamaique

Logo de Serge
mardi 16 novembre 2010 à 10h19 - par  Serge

Bonjour
j’ai plusieurs Diplodenia en bordure à l’exterieur
Peut-on le proteger par un voile hivernal je suis en Seine Marne

Logo de Pycris
mercredi 7 juillet 2010 à 00h19 - par  Pycris

Bonjour

Pour avoir eu maintes déceptions avec cette magnifique plante à l’approche de la saison froide (comme vous perte des feuilles, dessèchement etc.) j me suis documenté et j’ai compris mes erreurs.

Son vrai nom est Mandevilla, il s’agit d’un arbuste, liane à feuillage semi persistant et poussant les forêts d’Amérique centrale et du sud (du sud de la Californie à l’Argentine) donc en zone sub-tropicale ou tropicale. Il est important de savoir que ses racines sont des tubercules, donc peuvent emmagasiner de l’eau pour survivre pendant la saison sèche, qui est la période du repos et coincide avec l’hiver dans notre hémisphère. Pendant le repos la plante perd plus ou moins ses feuilles, selon les conditions du milieu (elle est considérée comme persistante dans son milieu d’origine et caduque dans nos régions, c’est pourquoi j’ai écrit "semi persistante"). A partir de là on peut mieux en déduire les besoins de la plante...

PH légèrement acide (5,5 à 6,5), en aucune manière neutre comme souvent préconisé. Cela dit, le dipladenia n’est pas non plus une plante de terre de bruyère !

Sol riche mais bien très drainé, composé d’un mélange par trois tiers de : terreau de feuilles (hêtre, chêne, charme etc.) partiellement décomposé additionné de terre franche de jardin (pour les nutriments notamment) et d’un engrais biologique riche en phosphore (poudre d’os, arrêtes de poisson ou guano) tourbe (pour l’acidité notamment), écorces de pin, sable grossier ou pouzzolane (la pouzzolane c’est encore mieux) pour le drainnage.

Apport régulier et conseillé de fertilisant riche en phosphore , proportions 10N, 20P, 10K.

N’utiliser que des pots en terre cuite pour faciliter l’aération du sol.

Arrosage modéré l’été avec une eau non calcaire (arroser lentement pour bien humecter la motte). La plante supporte la sécheresse mais ne supporte pas le moindre excès d’eau qui ferait pourrir les tubercules). Réduire en dehors des chaleurs puis arrêter ou fortement espacer pendant le repos hivernal. N reprendre qu’avec la réapparition des premiers bourgeons. Bassiner tous les soirs avec une eau non calcaire.

Hivernage au sec et 10-15° en milieu clair. Rentrer en octobre, ou dès que la température diminue en dessous des 10-15° la nuit. Rabattre de quelques yeux pour faciliter la reprise (floraison sur les rameaux de l’année) puis laisser la plante au repos pendant hiver, tout en évitant un assèchement total de la motte (arroser une fois par mois environ et moderemment).

Maladies, nuisibles et parasites : Cochenilles, aleurodes et araignées rouges sont à surveiller.. Traiter préventivement, avant la chute des feuilles, contres les champignons (fongicide).

Logo de isaederra@laposte.net
dimanche 14 février 2010 à 09h19 - par  isaederra@laposte.net

cette plante n’aime pas le froid ;vous devriez les laisser à l’interieur,à la lumiere, surtout si elles commencent à souffrir.Les miennes je ne les sors qu’en mars (rentrees à noel)sauf une que j’ai recouverte d’un voile d’hivernage.J’habite au pays basque où on a eu des gelees à -2 que cette semaine,donc il ne fait pas froid:mais au jardin elles sont considerees comme annuelle ,meme ici !
isaederra

Logo de tesa
samedi 16 janvier 2010 à 20h04 - par  tesa

Bonjour
J’ai 2 dipladeniae en jardinière. Je ne les ai pas encore taillé.
Par ce froid, je les rentre et ne les sors que quand le soleil daigne paraître. Je ne les arrose plus ou très peu.
Aujourd’hui, je m’interroge quand je vois les feuilles se rouler sur elles-mêmes, sécher et puis tomber. Que dois-je faire ?
Je trouvais cette plante très jolie mais je suis déçue ; elle n’est pas facile a entretenir.
Merci de votre réponse.

Logo de Pycris
lundi 17 août 2009 à 23h47 - par  Pycris

Bonsoir Chantal,

Malheureusement, je crains que la pauvre n’a pas supporté sa nouvelle situation : il a fait et fait encore très chaud, les plantes souffrent et demandent beaucoup d’eau et de l’ombre, surtout en sortant du pépiniériste !

Si les tiges sont sèches, sans sève, elle est morte.
- Désolée.

Crispy.

Logo de chantal
lundi 17 août 2009 à 20h33 - par  chantal

Bonsoir,

Voilà au mois de juin j’avais acheté un dipladénia mandevilla dans une pépinière..celui-ci était magnifique et déjà tout fleuri, mais au fil du temps les choses se sont compliqués.Toutes les fleurs ont fanées ensuite les bourgeons sont tombés et les feuilles se sont séchées.Aujourd’hui j’ai rabattu la plante à ses rameaux pourtant les racines ont l’air de ne pas avoir été endommagées ! j’ai viré le pot pour laisser la motte séchée car j’ai lu que cette plante n’aimait pas les arrosages abondant et je l’ai rabattu sanS que la dite période de floraison soit terminée.Si je la rempote dans un pot de taille supérieure aurais-je la possibilité de la voir s’épanouir l’an prochain ( les rameaux de bois de sont pas verts et il n’y a plus de sève qui s’écoule ?)
Je suis très déçue et ne sais plus comment faire..Es ce que la plante est définitivement comdamnée ? Merci de m’aider.