Février au potager

Travaux du mois de février au potager.

Le nombre d’heures d’ensoleillement commence à augmenter sensiblement.

Attention : quoique les eranthis aient essayé de faire croire que l’hiver était fini, février est souvent le mois le plus dur de l’année. Il y a eu des années, 1929, 1956, où le thermomètre est descendu à -30°C dans l’est de la France en février.

Quand c’est le moment du petit tour de quelques minutes au jardin, faire un petit examen circulaire : surveiller la solidité d’un lien ou la fermeté d’un poteau, consolider un tuteur ébranlé par la gelée, ou bien, en repérant une branche brisée, peindre au goudron la blessure ainsi formée.
- Il y a toujours quelque chose qui attend d’être fait, si on ouvre les yeux pour le voir.

carottes

On peut ce mois-ci planter ou diviser la rhubarbe en lui réservant un sol riche et meuble.
- Préparer la place pour les semis d’oignons : la terre doit y être très fine, si on veut obtenir des produits d’exposition.
- Le terrain réservé aux légumes a parfois besoin d’être chaulé : cette parcelle sera nettoyée et la chaux étendue en surface.
- Le sol prévu pour les légumes racines doit être nourri avec un mélange de superphosphates et de sulfate d’ammoniaque. On l’enfouit à la pioche une semaine avant les semis.

Commencer la cueillette des endives.

laitue

A la fin du mois, les petits oignons de Mulhouse peuvent être mis en place s’il ne gèle plus. Dans le Midi et l’Ouest il est temps de repiquer les oignons Rouge Pâle de Niort et les oignons géants de Valence.
- Si le sol est chaud et sec, à la fin du mois, semis en pleine terre : carottes courtes, fèves, pois à grain rond, épinard, laitue de printemps, persil, cerfeuil, panais, radis, oignon jaune, poireaux.

semis

- Planter l’échalotte en terre saine et perméable. Diviser et mettre en place la ciboule, la ciboulette et l’oseille.
- Aérer les touffes d’artichauts quand il fait beau en enlevant la litière qui les protège vers midi. La reposer à nouveau vers 16 heures.
- Arracher ce qui reste des tiges d’asperge et les brûler.
- Surveiller les plants de pomme de terre ; traiter avec un produit insecticide si besoin, les placer en pleine lumière dans un endroit frais. Enlever les bourgeons étiolés si besoin.

ciboule

Cultures hâtées :
- Semis sur couche chaude ou sur couche tiède : radis, carottes à forcer, choux-fleurs, laitues, céleris, poireaux, choux pommés hâtifs, tomates, aubergines, piment, melon.
- Protéger du gel, arroser et aérer régulièrement.
- Pour tous ces semis avancés, si on n’a ni serre ni couche, on peut très bien les faire en pots et en appartement, devant une fenêtre bien éclairée.
- Préparer les ados et les costières ou mettre en place les tunnels sous lesquels la terre commencera à se réchauffer. Après une semaine de réchauffement y semer : carottes courtes, radis, laitues, poireaux, navets hâtifs, cerfeuil et persil qui demande 5 à 6 semaines pour lever.

Radis

Quand les rongeurs sont une menace, il faut placer des trappes dans des endroits peu visibles ou dans des tuyaux, hors de la vue des oiseaux.
- Prendre garde aux limaces par temps doux, surtout sous les abris : couche, tunnels, cloches... . Placer de l’anti-limaces le long des plates-bandes.

gare aux escargots !


Commentaires