LES ENGRAIS SIMPLES


On a coutume d’utiliser les engrais simples pour corriger un déséquilibre chimique du sol ou pour stimuler une culture exigeante en un élément précis. Très utilisés par les professionnels, ils demandent un savoir-faire de la part de l’usager.

On trouve principalement trois catégories d’engrais simples : les engrais simples azotés, qui proposent l’azote sous forme organique, ammoniacale ou nitrique ; les engrais simples phosphatés, qui apportent l’acide phosphorique, et les engrais simples potassiques, qui enrichissent le sol en potasse.

Le sang desséché
- Il contient entre 10 et 13% d’azote organique, dont la libération est assez lente. C’est un engrais de fond, à apporter de préférence à l’automne à la dose de 100 grammes par mètre carré. Il a une action tonique sur les fleurs et certains légumes, c’est pourquoi on peut l’utiliser au printemps, en couverture. Il a une odeur désagréable et peut brûler les plantes s’il est employé sur des cultures trop jeunes. Il faut éviter de l’utiliser pour les repiquages ; il est apprécié pour les cultures biologiques.
soucis

La corne torréfiée
- Elle contient 12 à 15% d’azote organique. Ce produit à action très lente doit être utilisé sur les cultures durables comme les arbres, les arbres fruitiers, la vigne, les rosiers... On l’apporte à l’automne à la dose de 100 grammes par mètre carré. C’est un excellent engrais de fond à utiliser au moment de la plantation.
rosiers

- Il existe d’autres engrais simples azotés comme la viande desséchée (9 à 11%), les cuirs torréfiés (7 à 9%), les tourteaux (4 à 7%), les déchets de laine (4 à 9%), les déchets de plumes (4 à 6%). Utilisés en grande culture, très peu au jardin, car ils n’existent pas en petits conditionnements.

Le sulfate d’ammoniaque
- Cet engrais minéral apporte 21% d’azote ammoniacal et 23% de soufre. On l’utilise à la dose de 40-50 grammes par mètre carré sur la plupart des cultures potagères, choux, radis, navets, pommes de terre et au départ de la végétation des arbres fruitiers. On l’emploie au printemps, comme engrais de couverture. Son effet stimulant se prolonge pendant plusieurs semaines.

L’ammonitrate
- Cet engrais minéral à base de nitrate d’ammoniaque, dose de 20 à 34% d’azote, en proportions égales d’azote nitrique et d’azote ammoniacal. Excellent stimulant de la végétation, il a un effet prolongé grâce à l’ammoniaque. On l’utilise au printemps à la dose de 25 grammes au mètre carré. Il donne de bons résultats sur le gazon et les salades. batavia

- Il existe d’autres engrais simples azotés comme la cyanamide de chaux (18 à 22% d’azote ammoniacal), le nitrate de soude (16% d’azote nitrique), le nitrate de chaux (15% d’azote nitrique et 26 à 28% de chaux), mais on les utilise surtout pour les grandes cultures, ils sont disponibles en sacs de 25kg.

Le superphosphate
- Cet engrais simple phosphaté apporte 18% d’acide phosphorique et de la chaux. On trouve aussi le superphosphate triple, dosant 48% d’acide phosphorique. On l’utilise en sol acide à raison de 50 grammes par mètre carré, de préférence pendant l’arrêt de la végétation. Ce produit contient aussi du soufre.

Le sulfate de potasse
- Engrais simple potassique obtenu par traitement de la sylvinite, potasse d’Alsace, contient 48 à 50% de potasse. Très riche en soufre, il convient bien à la vigne et aux pommes de terre. On l’utilise en fumure de fond à la dose de 25 grammes par mètre carré. vigne

Les engrais simples ont l’avantage d’apporter juste l’élément dont le sol a besoin au bon moment. Peu onéreux, faciles d’emploi, souvent d’origine naturelle, ils peuvent plaire aux amateurs de culture biologique. Ils sont assez riches en chaux et ne conviennent pas aux terres calcaires.
- Certains produits, comme le sulfate d’ammoniaque, peuvent également servir à l’enrichissement des composts ou à l’accélération de la décomposition des matières organiques.


Commentaires

Logo de Pellerin Claude
mercredi 11 juin 2014 à 11h36 - par  Pellerin Claude

Bonjour,
Propriétaire d’un étang je suis envahi de nénuphars comment et avec quel produit je peux les faire disparaitre.
*Amicalement

Logo de pierrot
mardi 31 décembre 2013 à 19h04 - par  pierrot

Les mines de potasse d’Alsace n’existe malheureusement plus depuis plusieurs
années mais il est certainement possible d’obtenir des engrais potassiques d’autres régions ou pays dans les Jardineries.

PIERROT

Site web : Premier jardin
Logo de karl
mardi 8 janvier 2013 à 19h19 - par  karl

Bonjour,

Pourriez-vous nous dire de quelle manière il est possible de se procurer de la potasse d’Alsace en guise d’engrais ?

Merci d’avance.

Karl Chretien

Navigation

Mots-clés de l’article

Articles de la rubrique