La taille des rosiers


Pendant la saison de floraison, il faut supprimer régulièrement les fleurs fanées, sauf sur les rosiers botaniques à fruits décoratifs. On coupe la tige avec, au minimum, deux feuilles sous la fleur fanée pour les variétés remontantes : une nouvelle fleur se développera sur l’oeil à l’aisselle de la troisième feuille : la tige sera sectionnée au dessus de cette troisième feuille.

Supprimer les fleurs fanées

Taille.
- Qu’appelle-t-on "œil" sur une branche de rosier ?
- Les "yeux" sont de légers renflements qui apparaissent sur les branches en hiver, sous forme d’un trait accentué et qui enfle ensuite pour donner naissance à un nouveau rameau.

La taille des rosiers peut être entreprise, à la fin de l’automne, dans les régions à climat doux. Dans les régions froides, mieux vaut se contenter, fin octobre, de raccourcir toutes les branches des rosiers buissons à 50 cm du sol, de façon à obtenir des massifs propres pour l’hiver.

Les méthodes de taille varient selon les types de rosiers, mais elles consistent toujours d’une part à éliminer le bois mort, malade (noirci) ou abîmé, les tiges qui se croisent et, d’autre part, à dégager le cœur de l’arbuste.
- Enfin, il faut toujours couper les tiges en biseau, quelques millimètres au dessus d’un œil orienté vers l’extérieur, et non vers l’intérieur de l’arbuste.

Époque de taille :
- Début août, tailler les rosiers grimpants non remontants. Les grimpants remontants sont taillés comme les autres au début du printemps. Mi-mars, tailler les rosiers buissons, tiges et grimpants remontants.

La taille des rosiers buissons :
- Les rosiers buissons comprennent les rosiers de thé hybrides, qui s’ornent de grosses fleurs spectaculaires, et les rosiers à massif, qui fleurissent en beaux bouquets. Ces deux types de rosiers sont remontants, c’est à dire que leur floraison se prolonge durant toute la saison. Comme les fleurs naissent sur le bois de l’année, il convient de tailler ces rosiers régulièrement pour les empêcher de pousser trop en hauteur et de se dégarnir au pied.

JPEG - 5.7 ko
La France

- La taille des rosiers buissons a lieu en février ou mars, lorsque les yeux ont suffisamment grossi sur les branches et jamais après le débourrement.
- On pratique une taille très courte pour conserver le moins possible de bois ancien et dynamiser en revanche les nouvelles pousses, qui seront florifères. La première intervention aère légèrement l’ensemble de la ramure. Lorsque le rosier est rabattu à 40 cm du sol, le centre bien dégagé, on garde environ 5 branches principales taillées à 3 yeux et disposées de préférence en coupelle. Il est important que sur chaque branche l’œil supérieur soit dirigé vers l’extérieur de l’arbuste. De cette manière, le rosier prendra par la suite une belle forme évasée. Si le troisième œil est mal positionné, on taillera à deux yeux les sujets peu vigoureux et les polyanthas à quatre yeux, ainsi que les plantes plus vigoureuses et les rosiers buissons à grandes fleurs. Quand on a des rosiers plus âgés, il est possible d’utiliser à la fois la taille courte sur les pousses faibles et la taille longue sur les branches plus puissantes.

Taille du rosier buisson

- Il ne faut pas hésiter à faire tomber du bois, même si le rosier buisson paraît ridicule après la taille, car c’est cette coupe radicale qui lui permet de repartir de plus belle. Dans le cas d’un rosier qui n’a pas été taillé pendant plusieurs années, il est souhaitable de faire une taille de "rattrapage" qui n’élimine qu’une partie du vieux bois et conserve de nombreuses jeunes pousses. Il s’agit en effet de provoquer des repercements sur la souche, mais ils ne sont pas assurés et souvent difficiles à contrôler. On fera attention de ne pas confondre les nouveaux départs et les gourmands, qui sont des rejets du porte-greffe caractérisés par une vigueur étonnante, une abondance d’épines extrêmement puissantes et un feuillage distinctif à sept ou neuf folioles, alors que les feuilles de la plupart des variétés modernes de roses n’ont que trois ou cinq folioles.

La taille des rosiers tiges
- Les rosiers tiges sont des buissons greffés sur tige. Ils sont taillés de la même manière en veillant particulièrement à tailler sur des yeux extérieurs de manière à évaser le plus possible la forme de la ramure. Donc, les branches se développant vers le centre sont éliminées en automne.

La taille des rosiers grimpants
- Ces plantes très décoratives se répartissent en deux catégories : les rosiers grimpants remontants et ceux qui ne remontent pas. Ces derniers sont généralement plus vigoureux mais leur floraison ne les embellit que pendant le mois de juin. Leur éclat compense toutefois leur durée fugace.

  • La taille des rosiers grimpants non remontants
    - Sur ce type de rosiers, la taille s’effectue toujours après la floraison, dans le courant de l’été en août ou septembre. Comme pour tous les rosiers, on taille le vieux bois pour aider les jeunes pousses, ce procédé permettant d’encourager les départs latéraux florifères.
    - Il faut d’abord dépalisser entièrement le rosier de manière à pouvoir faire un tri parmi les branches. Il serait en effet presque impossible, dans l’enchevêtrement qu’elles forment, de retirer une branche coupée sans abîmer les autres. Le rosier détaché, on laisse ses branches étalées par terre, et l’on cherche les nouvelles pousses à l’écorce vert clair parmi les anciennes, de couleur marron foncé, afin de les conserver en priorité. Pour toute nouvelle branche gardée une ancienne est supprimée, il faut réserver au plus 5 branches principales. Tous les rameaux secondaires sont ensuite rabattus à mi-longueur sur une pousse latérale. Enfin, le rosier est repalissé, les branches en éventail pour leur permettre d’avoir un meilleur ensoleillement. Pour les rosiers conduits sur pylône, on ré-enroule les branches en spirale sur le support.

Taille des non remontants.

  • La taille des rosiers grimpants remontants
    - Ce travail a lieu à la même période que pour les rosiers buissons, à la fin de l’hiver. La méthode est la même que pour les non remontants : il faut dépalisser la plante. On garde 3 à 5 branches principales selon l’âge du rosier. Ensuite toutes les pousses secondaires sont taillées à 2 yeux afin d’activer la mise à fleurs. Dans un dernier temps, les grandes branches qui se développent à partir des charpentières peuvent être ramenées à moitié de leur longueur, ou taillées dans l’intention de les garder en remplacement si elles sont bien placées. Dans ce cas, on n’élimine que la partie ancienne qui se développe au dessus du point de jonction de ce nouveau rameau.
    - Si l’on a affaire à de très vigoureux rosiers, il convient de faire une taille un peu plus longue, à 3 ou 4 yeux.
    - Tant que le rosier n’a pas atteint sa pleine taille, le travail pourra se limiter au simple rabattage des pousses florifères à 2 ou 3 yeux et à la suppression des branches mal placées.

La taille des rosiers pleureurs :
- Les rosiers pleureurs sont des grimpants greffés sur tige. La taille qu’on leur applique s’apparente à celle des rosiers grimpants ; elle consiste surtout à supprimer les pousses qui se dressent verticalement. Les branches retombantes sont taillées comme celles des rosiers grimpants.

Félicité Parmentier

La taille des rosiers arbustes et anciens.
- Les rosiers dits botaniques ou certaines variétés anciennes peu remontantes, mais à la végétation surprenante de vigueur, forment par eux-mêmes d’excellentes haies, mais peuvent être associés avec les arbustes d’ornement. Ils reçoivent une taille s’apparentant à celle des rosiers buissons, en plus simple.
- À la fin de la floraison, mi-septembre ou début octobre, on diminue le nombre des tiges pour donner une forme aérée à l’arbuste et on éclaircit par conséquent l’ensemble de la ramure en rabattant les plus longues pousses d’un quart de leur longueur environ.
- En février ou mars suivant, on perfectionne encore cette taille en débarrassant l’arbuste de quelques vielles branches peu florifères au profit des branches plus jeunes et mieux placées. En outre, l’ensemble des pousses latérales est coupé à la moitié.
- Si la plante est vraiment vigoureuse, toutes les pousses secondaires pourront être ramenées à 3 yeux seulement, ce qui devrait faire apparaître de nouvelles ramifications à la floraison plus nombreuse.

JPEG - 22.6 ko
Taille des rosiers anciens

Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique